Lettre de Mgr Aillet

 

(extraits) 

« N’AYEZ PAS PEUR »

 

 

Chers frères et sœurs, [...]

  

Des dispositions exigeantes

 

  1.  Jusqu’à nouvel ordre, toutes les messes publiques, en semaine comme les dimanches et fêtes, sont annulées.
  2. Toutes les célébrations de baptêmes, de confirmations et de mariages, d’institutions et d’ordinations, seront reportées.
  3.  Pour les funérailles, je demande aux curés de reporter les messes d’obsèques après la crise, et de proposer, pour accompagner le défunt, une prière d’absoute au cimetière, avec si possible la présence d’un prêtre ou d’un diacre ou à défaut d’un laïc formé. Insister pour que les assemblées soient réduites au strict minimum, à savoir la famille et assimilés.
  4. Les communautés religieuses, les Séminaires diocésains, dans la mesure où les contacts avec l’extérieur peuvent être limités et où la présence d’un prêtre est possible, pourront continuer à avoir la messe quotidienne, à condition que la célébration soit fermée au public et que les gestes-barrière soient respectés. Ils auront conscience de représenter le plus dignement possible les fidèles privés en ce temps de l’Eucharistie.
  5. Les prêtres célébreront chaque jour le sacrifice eucharistique privatim au nom de tous leurs fidèles, aux intentions demandées[...] Les fidèles auront à cœur de s’unir au Sacrifice de la Messe, à l’aide de leur missel et/ou des moyens audio-visuels mis à leur disposition, en faisant un acte de communion spirituelle. Ils pourront ajouter la belle antienne mariale Sub tuum pour demander quotidiennement à la Vierge Marie une protection spéciale dans le péril actuel.
  6. Les temps communautaires de prière, de rencontre ou de catéchèse d’adultes seront supprimés.
  7. Les églises paroissiales demeureront ouvertes pour la prière personnelle, dans les heures qui seront consenties par les autorités civiles, si confinement il y a. On favorisera la possibilité pour les fidèles qui fréquenteront nos églises, de prier devant le Saint-Sacrement, de réciter le chapelet, d’accomplir un chemin de croix, en leur fournissant des supports pour la prière individuelle.
  8. Je propose que chaque vendredi de Carême, à compter du 20 mars, soit consacré à une journée de jeûne et de prière pour implorer le secours du Seigneur.
  9. Les célébrations communautaires dans les EPHAD ou maisons de retraite, dans les Maisons d’Arrêt ou centres hospitaliers seront suspendues.
  10. Pour le sacrement de l’onction des malades et la visite des mourants, les prêtres en discerneront l’opportunité, toujours en lien avec le personnel soignant. A l’hôpital, il faudra toujours avertir au préalable les responsables d’aumônerie : à Bayonne, sœur Solange : 0650308954 ; à Pau, l’abbé Jean-Marie Hiquet : 0683558063.

                                                                                                      + Marc Aillet

                                                                            Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron

                                                                                                 Le 16 mars 2020